more time on IT development and less on maintenance - Nexus Group

Consacrez plus de temps au développement IT et moins à la maintenance

Un DSI qui n’aurait que le temps de maintenir les systèmes n’apporterait pas de réelle valeur à l’entreprise. En tant que responsable IT, vous devez trouver des moyens de consacrer vos budgets et vos ressources à des projets qui participent au développement de l’activité.

1. Recherche d’automatisation potentielle

Dans de nombreux domaines, l’automatisation peut être appliquée avec un minimum de contraintes. En recherchant les processus de routine susceptibles d’être automatisés, vous pouvez commencer par les tâches qui accaparent le plus votre support technique. Automatiser ces tâches permettra de libérer du personnel de support pour des activités plus porteuses, tels que la formation des utilisateurs ou le développement de projets à long terme.

Il existe ainsi des systèmes de support automatisés qui permettent aux utilisateurs de réinitialiser leurs mots de passe ou d’effectuer certaines tâches simples, telles qu’accéder à des imprimantes en réseau ou à des partages de fichiers.

2. Externalisation des services de base

S’il y a des domaines dans lesquels votre entreprise se démarque de ses concurrents, il y a également des activités communes à toutes les entreprises. Des tâches telles que la comptabilité, le courrier électronique ou la messagerie instantanée peuvent être prises en charge de façon sécurisée et pour un coût raisonnable par des prestataires extérieurs.

L’externalisation de ces tâches vous procure un double avantage. D’une part, vous réduisez les budgets consacrés au rafraîchissement des serveurs, les économies réalisées vous permettant de financer des initiatives à valeur ajoutée pour votre entreprise. D’autre part, vous libérez du personnel d’exploitation que vous pourrez affecter à de nouveaux projets.


Si vous souhaitez en savoir plus sur les façons de consacrer davantage de temps au développement et moins à la maintenance, téléchargez le Guide de la sécurité des responsables IT, de Nexus Group.


3. Abandon des systèmes obsolètes

De nombreuses grandes entreprises maintiennent des systèmes qui ne servent qu’à dupliquer certaines tâches ou à exécuter des routines qui pourraient être transférées sur d’autres systèmes – ou parfois simplement supprimées.

En même temps que libérer du personnel de support, vous pouvez réduire vos coûts de licences et de maintenance. Les économies réalisées pourraient permettre de recruter d’autres développeurs ou de déployer de nouveaux systèmes moins gourmands en ressources.

4. Partage des connaissances

En périodes difficiles, les budgets de formation sont bien souvent sacrifiés. Pourtant, la valorisation des compétences peut procurer des avantages décisifs.

Dans le domaine de la santé, les médecins doivent en permanence mettre à jour leurs connaissances afin de proposer des traitements plus efficaces et permettre ainsi aux patients de se rétablir plus rapidement. Dans le domaine de la technologie, le même principe s’applique : en valorisant et en développant les compétences des employés, ceux-ci trouveront plus aisément les moyens de résoudre leurs problèmes et d’améliorer leur productivité.

5. Innover dans l’exécution des tâches

Vous ne pouvez à la fois réitérer indéfiniment les mêmes processus et espérer un résultat différent.

Une bonne illustration de ce principe est la façon dont de nombreuses entreprises ont longtemps adhéré au modèle en cascade pour leur développement logiciel. Ce modèle a fonctionné tant que l’IT était le seul détenteur des outils technologiques ; à présent les utilisateurs exigent que les systèmes s’adaptent plus rapidement à leurs besoins.

Les raccourcis sont à préférer. Même si certains sont réfractaires aux nouvelles tendances telles que le développement agile et le DevOps (unification du développement et de l’exploitation), ces innovations ont été positives en rendant les équipes IT plus réactives. L’IT est désormais en mesure d’apporter davantage à l’entreprise, et de le faire plus rapidement que jamais.

New call-to-action

Published 30/4 2018

News and Blog