IT departments - Nexus Group

Préoccupations spécifiques aux départements IT en 2018

Auparavant, les principales préoccupations des départements IT étaient le taux de résolution des tickets d’incident, le coût par ticket, et la satisfaction des utilisateurs.

Même si ces questions restent d’actualité, les responsables IT sont aujourd’hui confrontés à une variété de nouveaux problèmes. En plus de répondre aux besoins des utilisateurs, de façon à la fois rapide, efficace et économique, et de prendre en charge les déploiements technologiques sur l’ensemble de l’organisation, les responsables IT sont également appelés à améliorer la productivité, à renforcer la sécurité, et même à accroître la rentabilité de l’activité.

Il est typiquement demandé aux responsables IT d’améliorer les performances d’exploitation par l’introduction de nouvelles solutions matérielles et logicielles, de renforcer la sécurité par un contrôle accru et des méthodes d’authentification plus sûres, et d’apporter des avantages concurrentiels par l’implémentation de fonctionnalités innovantes.

Voici quelques-uns des problèmes courants sont confrontés les départements IT dans ces différents domaines en 2018.

Nécessité de penser stratégiquement ET de répondre aux besoins immédiats

Les outils technologiques évoluent en permanence, et les responsables doivent maîtriser les avantages et inconvénients potentiels des différentes solutions matérielles et logicielles, afin de faire les bons choix aux bons moments. Que ce soit en testant des services cloud, en rationalisant la gestion des données et le data mining, ou encore en s’appuyant sur l’intelligence artificielle, les départements IT sont aujourd’hui contraints de penser stratégiquement dans l’optique d’améliorer la productivité et d’influer de façon positive sur les décisions importantes. Gartner estime que d’ici 2021, près de la moitié (40%) du personnel IT assumera différentes fonctions, pour l’essentiel en lien direct avec l’activité de l’entreprise. Plus que jamais, la gestion du temps est une question cruciale pour les départements IT.


Si vous souhaitez en savoir plus sur les préoccupations actuelles des départements IT, lisez notre guide La sécurité IT en 2018.


Menaces sur la sécurité

Les menaces sur la sécurité sont nombreuses et diversifiées, incluant les actes de piraterie envers les sites web et les réseaux intranet, les ransomware capables de paralyser les machines des employés, ou encore les tentatives de fraude par usurpation d’identité.  En interne, les menaces peuvent provenir du recours incontrôlé au shadow IT, ou de la volonté délibéré d’endommager les systèmes ou d’obtenir illégalement des informations sensibles. S’assurer de la stricte application des procédures, et veiller au monitoring ainsi qu’à la sécurisation des systèmes, constituent autant de défis permanents.

Pénurie de personnel qualifié en support

Il devient difficile de trouver des professionnels possédant à la fois les connaissances, les compétences et les qualités requises pour intégrer le département IT. Selon les estimations de l’association professionnelle ISACA, le seul secteur de la sécurité IT connaîtra une pénurie au niveau mondial de deux millions d’employés qualifiés en 2019.

Mobilité et sécurité des utilisateurs

La mobilité est un élément stratégique essentiel dans l’amélioration de la productivité, en apportant la flexibilité souhaitée par les utilisateurs dans la gestion de leurs tâches. Ils peuvent ainsi, même s’ils sont loin de leurs bureaux, accéder aux données, aux systèmes et aux applications d’entreprise dont ils ont besoin. Mais cela ne va pas sans risque. Afin de protéger le réseau de l’entreprise, les responsables IT doivent s’assurer que les procédures de sécurité – incluant l’authentification à deux facteurs – sont dans tous les cas strictement appliquées.

Pratiques relevant du shadow IT

Les pratiques relevant du shadow IT posent de réels problèmes aux départements IT. Les accès non autorisés des employés à des services cloud en-dehors de l’organisation augmentent la vulnérabilité du réseau d’entreprise, et donc les risques d’exfiltration de données. Selon Gartner, le shadow IT pourrait bientôt représenter plus de 30% du total des opérations IT.

Les responsables IT doivent également se préoccuper de l’utilisation par les employés de leurs propres appareils pour accéder aux systèmes et applications de l’organisation, ou encore de la fréquentation de sites de réseaux sociaux via les machines de l’entreprise. Afin d’anticiper ces risques potentiels, les départements IT doivent participer à l’élaboration de recommandations et de procédures, et veiller à leur stricte application. Les entreprises adoptent massivement l’approche du BYOD (Bring Your Own Device) pour la flexibilité qu’elle offre. Mais si les utilisateurs sont généralement favorables à cette tendance, les départements IT sont confrontés aux défis consistant à sécuriser ces appareils personnels tout en leur permettant d’interopérer de façon optimale avec les ressources IT de l’entreprise. Pour les responsables IT, il s’agit de préserver un équilibre entre la flexibilité et le contrôle, et d’adapter les systèmes d’entreprise aux besoins et aux souhaits des utilisateurs.

New call-to-action

Published 3/5 2018

News and Blog